dimanche 22 septembre 2013

LA GRENADINE ET HAITI



La grenadine est une plante grimpante de la famille des passiflores, une famille de plantes caractérisées par leurs fleurs spectaculaires. Les fruits des passiflores sont couramment appelés fruit de la passion. La grenadine est le plus gros fruit de la passion. Si on l’appelle « grenadine » en Haïti, elle porte de nombreux autres noms ailleurs, comme « barbadine » dans les Antilles françaises ou encore « grenadille géante ». De culture facile, on la reproduit par bouture ou plus difficilement, par semis (les graines doivent être le plus fraîches possible). Elle peut même devenir envahissante. 

La grenadine est originaire d’Amérique latine et très répandue sur ce continent et dans la Caraïbe. Au XVIIIe siècle, elle fut introduite en Asie du Sud Est. Sensible au gel, la grenadine préfère les latitudes tropicales. En Haïti, on la consomme principalement sous forme de jus – très parfumé, de crème ou de confiture.

La vigne peut produire peu ou pas de fruits dans une atmosphère sèche, ou en l'absence d'insectes pollinisateurs. De plus, le pollen peut mûrir avant la stigmatisation est prêt à le recevoir, et, parfois, les abeilles peuvent voler le pollen trop tôt dans la matinée. La pollinisation manuelle est pratiquée régulièrement, il devrait être fait en fin de matinée, au plus tard 4 à 6 heures après que les fleurs s’ouvrent.

Le fruit est apprécié dans les tropiques comme antiscorbutique et stomachique. Au Brésil, la chair est prescrite comme sédatif pour soulager les maux de tête nerveux, l'asthme, la diarrhée, la dysenterie, la neurasthénie et l'insomnie. Les graines contiennent un principe cardiotonique, sont sédatifs, et à fortes doses, narcotiques. La décoction de feuilles est un vermifuge et est utilisée pour la baignade affections de la peau. Des cataplasmes de feuilles sont appliquées pour les maladies du foie. La racine est employée comme émétique, diurétique et vermifuge. En poudre et mélangé avec de l'huile, il est appliqué en cataplasme apaisant.

Les feuilles, la peau et les graines immatures contiennent un glucoside cyanogène. La pulpe contient du passiflorine et, si livré en trop, provoque la léthargie et somnolence. La racine crue est dite émétique, narcotique et toxique.


Les feuilles de la grenadine ont un anxiolytique puissant et sédatifs effet. En outre, cette plante est utilisée dans l'homéopathie comme médicament pour le traitement de l'insomnie, l'épilepsie, le tétanos, et les spasmes musculaires.

La Grenadine est aussi fréquemment utilisé pour traiter la bronchite, l'asthme et la coqueluche, la toux, et a même été breveté pour traitement des complications diabétiques, l'hypertension et le cholestérol. 

1 commentaire:

  1. Thanks for this blog on grenadine. I have been searching for information about this plant for more than four years. My grandmother and I tried to grow three plants ten years ago and only one survived to maturity. It bore one or two fruits. Many people from Haiti know of this plant because of the juice, but could not explain to me why it did not grow well in South Florida.

    Years later, still searching for info, I was told by an agronomist that it is becoming an endangered species in Haiti.

    My palette is still craving for its texture and flavor.

    Thanks again for the great info.

    RépondreSupprimer