mardi 21 mai 2013

La « viande-éprouvette » ou la douce mort de l'humanité



Une présentation de viande élevée en laboratoire aura lieu prochainement à Londres. Selon les experts, cette innovation pourrait ouvrir une nouvelle ère dans la gastronomie. Les créateurs de cette viande promettent que la viande artificielle ne sera pas moins bonne que son équivalent naturel.

De nombreux laboratoires dans le monde se consacrent à résoudre le problème de la nourriture sur la planète. Parmi les chercheurs qui travaillent dans ce domaine, il y a notamment le chercheur néerlandais Mark Post, qui a composé un bifteck à partir de morceaux de tissu musculaire cultivé en laboratoire. Le professeur compte montrer avec cette découverte que la « viande-éprouvette », ce n'est pas un mythe, mais bel et bien la réalité.

Les arguments en faveur de ce savoir-faire ne manquent pas. On parle de réduction de la consommation d'eau et d'énergie dans le monde, de réduction des émissions de méthane et d'autres gaz à effet de serre, sans parler de l’arrêt de l'abattage des bovins. Les partisans de cette approche estiment que le mouvement de protection de l'environnement va s'amplifier car la demande en viande est en hausse, notamment en raison de la croissance des classes moyennes dans des pays comme la Chine.

Mais, peu importe le zèle avec lequel les partisans de la viande artificielle défendent cette viande, seules les personnes désespérées seraient d’accord de manger un steak de 150 grammes artificiel, préférant son équivalent naturel. Son prix s’élève à 250.000 euros. Donc, si l’on parle de la production de la viande synthétique qu’il serait possible de mettre sur les étals, vu le prix, cela ne risque pas d’arriver du jour au lendemain.

« La situation est telle que les gens seront bientôt obligés de s’habituer au fait qu’ils recevront des protéines d’origine artificielle »,commente Konstantine Lyssenko, rédacteur en chef du magazine Agrarnoe obozrenie (Revue agraire). « Au cours des 40 prochaines années, l’humanité aura besoin d'autant de nourriture qu’elle en a consommé au cours des 8000 années écoulées. La population augmente et sa demande en nourriture augmente. Ainsi, d'ici 50 ans, l’humanité ne sera plus capable de se doter de protéines d’origine animale ».

L’utilisation de produits génétiquement modifiés fait partie de la même logique, car ils ont une date de péremption plus longue. De nombreux chercheurs tirent la sonnette d’alarme en disant que la société connaît d’énormes changements au niveau génétique qui risquent de provoquer des changements génétiques chez l'homme et de contribuer à la disparition de l’humanité. La viande artificielle n’y jouera certainement pas le dernier rôle, explique Arsen Guinossian, directeur du Conseil des producteurs de viande de l’espace économique unique.

« Ce qui est donné génétiquement par la nature à l’homme, c’est cela notre futur. C’est le cas des protéines animales. Au cours des dix prochaines années, l'humanité doit réfléchir à l'agriculture ».
Aujourd'hui, il devient plus pertinent que jamais de penser que le passage à la nourriture artificielle peut provoquer des dégâts dans la race humaine. Des tests ont montré que les hamsters nourris avec du soja transgénique ont cessé de se reproduire au bout de deux générations. Il est certes encore tôt pour faire des conclusions sur la mutation de la race humaine à cause des produits artificiels consommés. Mais de nombreux pays et régions, face à la menace des produits transgéniques, les ont interdits. C’est le cas de l’Autriche, du Venezuela, de la Grèce, de la Pologne et de la Suisse, par exemple.

Toutefois, l'auteur de la « viande-éprouvette » Mark Post n’est pas préoccupé par le danger de la nourriture artificielle. Selon lui, c’est au contraire grâce à cette nourriture que l’humanité survivra.

Lioubov kourianova 

samedi 18 mai 2013

La tomate : une arme efficace contre le cancer de la prostate?



Si les légumes sont, depuis toujours, bons, pour la santé, ce que l'on savait moins, en revanche, c'est que la tomate, comme le soja, seraient, tous deux, des aliments, qui permettraient de lutter, efficacement, contre le cancer de la prostate, chez l'homme.
Bien que des tests n'aient été uniquement effectués pour le moment que sur des souris de laboratoire, les résultats obtenus avec des tomates et du soja par deux chercheurs lors d'une étude menée sur le cancer de la prostate, laisseraient à penser que ces deux aliments posséderaient des vertus non négligeables pour la santé.

Des résultats édifiants qui parlent d'eux-mêmes

En effet, selon des recherches menées par le professeur en science de la nutrition, John Erdman de l'université de l'Illinois, et la corédactrice de l'étude Krystle Zuniga, la tomate et le soja, pris alternativement ou ensemble, seraient deux aliments qui aideraient à réduire les effets du cancer de la prostate. Pour mener à bien leur étude, les chercheurs américains ont ainsi divisé un groupe de souris avec lesquelles ces derniers travaillaient en quatre groupes distincts avec d'un côté des souris nourries exclusivement soit de tomates ou de soja, de l'autre des rongeurs nourris avec les deux aliments en même temps et enfin un dernier groupe qui n'a reçu aucun de ces aliments.

Au terme de cette expérience, les résultats ont révélé que les souris qui avaient été nourries de tomates et de soja avaient développé un cancer pour 45% d'entre elles, celles nourries exclusivement de tomates, 61% et celles à qui il avait été donné uniquement du soja, 66 %. Autre résultat étonnant: les souris qui avaient été nourries avec aucun de ces deux aliments ont pour leur part toutes développé le cancer de la prostate. "Le régime à base de tomates, celui à base de soja et la combinaison des deux ont tous réduit considérablement les effets du cancer", a expliqué le professeur John Erdman dans un communiqué relayé par le site canoe.ca.

Des aliments qui ne profitent pas à tout le monde

Devant de tels résultats, la chercheuse Krystle Zuniga recommanderait même aux hommes de se nourrir quatre fois par semaine de tomates et deux fois par jour de soja afin de limiter les risques de cancer de la prostate. Si chez les hommes, le soja semble prouver son efficacité dans le cas du cancer de la prostate, le contraire semble par ailleurs s'opérer dans le cas des femmes pour qui la consommation excessive de soja (en compléments alimentaires) aurait des effets néfastes sur l'organisme en favorisant l'apparition de cancers gynécologiques et du sein.

mercredi 15 mai 2013

ENSAIMADAS DE MAJORQUE, VIENNOISERIE ESPAGNOLE...




500 g de farine
1 cuillère à café de levure de boulanger
200 ml d'eau
1 oeuf
zeste de citron
cannelle
sucre vanillé
50 g de saindoux

On mélange tous les ingrédients sauf le saindoux

Pétrir (Se servir du programme pâte de machine à pain). Laisser lever dans un endroit tiède. La pâte double de volume...

Diviser en pâtons de 70/80 grammes environ...

Rouler en boudins..

Enduire de saindoux fondu ces boudins. .

Rouler en escargots (rabattre l’extrémité en dessous). Badigeonnez vos escargots avec le saindoux restant 

Laisser lever 1H30 environ.

Cuisson une vingtaine de minutes à four préchauffé à 200°. Ne forcez pas sur le temps de cuisson, à mon avis, il ne faut pas que ce soit trop cuit.

A la sortie du four, saupoudrer de sucre glace...Et dégustez...

mardi 14 mai 2013

fruit à pain


Le saviez vous ? Le fruit à pain (friyapin) est un aliment énergétique. L'amidon et le sucre en font un aliment riche en calories dont l'organisme a besoin pour conserver sa chaleur. 

Par ailleurs, le fruit à pain est riche en fibres nécessaires au bon transit intestinal. Les personnes qui mangent des aliments riches en fibres risquent moins de devenir trop grosses ou obèses.

C'est aussi une assez bonne source de vitamine C qui renforce les tissus de l'organisme, aide celui-ci à assimiler le fer et favorise le métabolisme.

Le suc laiteux que l’on obtient en incisant l’arbre peut être utilisé pour faciliter la guérison des plaies ouvertes.

La décoction des racines est bonne pour l’asthme, les troubles gastro-intestinaux chez la femme enceinte, les maladies de la peau ou encore certaines douleurs dentaires. 

La décoction des feuilles est aussi hypotensive.

jeudi 9 mai 2013

Les bienfaits du citron



Pour lutter contre l’acné et les peaux grasses acnéiques: Votre peau est sujette aux imperfections, sachez que le citron a un fort pouvoir astringent et antibactérien.

Appliqué avec un coton sur les zones grasses, il permet d’éliminer les comédons et autres points noirs, de resserrer les pores et enfin de désinfecter, de faire sécher et de faire disparaître petit à petit vos boutons disgracieux. Un conseil : à appliquer le soir avant de se coucher, ne pas rincer, garder toute la nuit.

Le citron un Antiride naturel et peau douce : Ayant un fort pouvoir antioxydant, le citron s’avère une astuce efficace et pas chère pour lutter contre les rides. Pressez un jus de citron sur un coton, ajoutez quelques gouttes d’huile d’olive et appliquez-le tout sur votre visage. Le citron permet aussi d’adoucir votre peau en particulier sur les zones rugueuses (coudes, genoux, talons). Vous pouvez frotter directement un citron coupé en deux sur ces parties.

Citron et Teint lumineux : Pour éclaircir le teint, avoir une belle peau, buvez tous les matins un jus de citron pressé dans un verre d’eau tiède. Attention, il faut le boire au lever et surtout à jeun ! Et ne trichez pas, il est évidemment interdit d’ajouter du sucre… Cette boisson vous aidera également à vous sentir bien et à avoir la pêche !

Cheveux éclatants : Pour relever l’éclat de vos cheveux, vous pouvez les rincer avec un peu de jus de citron après votre shampoing. Pour les blondes, en appliquant du citron sur vos cheveux avant une exposition au soleil, il vous permettra d’éclaircir vos cheveux et d’obtenir un beau blond naturel.

Bienfaits du citron sur les dents ! : A la fin du brossage, rincez-vous les dents, trempez votre brosse à dents dans un jus de citron, brossez et rincez à nouveau, effet dents blanches garanti. Pour avoir des ongles bien blancs et durs, pendant votre manucure, coupez un citron en deux et trempez-y directement vos doigts pendant une dizaine de minutes. Attention aux petites coupures qui seraient cuites par le citron…

Finis les migraines et les maux de tête : Appliquez directement des citrons coupés en tranche sur vos tempes (ou sinon vous pouvez aussi presser un jus de citron sur des compresses) ou si vous êtes courageuse, buvez un café auquel vous aurez ajouté un jus de citron pressé. Sur le papier c’est peu ragoutant mais c’est efficace.

Pour apaiser les maux de gorge : Préparez une boisson à base d’eau chaude, de miel et de citron pressé : cela atténuera vos maux de gorge. C’est aussi très efficace pour les voix enrouées. Un citron chaud…

vendredi 3 mai 2013

LES VERTUS EXTRAORDINAIRES DU GOMBO


Pitance réservée aux esclaves noirs des Etats-Unis, le gombo est considéré comme un aliment réservé aux pauvres. Selon les régions, il se consomme en soupe, en sauce, en salade etc. Mais, c’est sans connaître les vertus nutritionnelles et médicinales dont la nature providence a pourvu ce légume de couleur vert foncé à la peau ferme et recouverte d’un duvet soyeux. 

QUELQUES USAGES DU GOMBO 

Il a été découvert que cet aliment, ayant une forte concentration de vitamine " A ", est extrêmement bénéfique pour renforcer le muscle cardiaque et augmenter ainsi les sécrétions des glandes sexuelles, que ce soit chez l’homme ou la femme. Une sérieuse alternative au viagra, sans les effets indésirables. 

le gombo entre dans la composition de divers produits pharmaceutiques. Ainsi, on utilise le mucilage substance visqueuse semblable à la gélatine) de ce légume pour fabriquer de la «pâte de Nafé» et du «Sirop de Nafé», deux produits pharmaceutiques utilisés comme pectoral contre les rhumes et les affections de la poitrine. Dans un article précédent, j’expliquais les bénéfices de ce même mucilage pour les cheveux naturels. 

Aux Antilles, on attribue au gombo la vertu d’apaiser les troubles gastro-intestinaux dus à l’abus de l’alcool. Les propriétés antispasmodiques et le magnésium contenu dans ce légume auraient aussi un effet bénéfique sur le syndrome prémenstruel. Riche en fibres, le gombo est un allié de la digestion et a également un effet laxatif atténué par les propriétés antispasmodiques. Il combat la constipation s’il est consommé régulièrement en soupe, tandis que consommé cru, il soigne l’incontinence urinaire. 
Les feuilles du gombo possèdent également des vertus. Ainsi, écrasées dans l’eau de bain, elles tonifient et leur jus soigne une peau irritée. En complément avec les fleurs et préparées en bain-marie, elles soulagent les ampoules aux pieds et aux mains. 

La tisane faite avec les graines sèches du gombo est diurétique, elle aide à combattre les cystites et la dysenterie, l’irritation des intestins, l’hypertension, le diabète et les fièvres. Pour soigner la fièvre, on recommande de griller les graines sèches en poudre et de les faire bouillir quelques minutes pour donner aux enfants sous la dose d’une à trois cuillères à soupe. 
En cas de constipation, couper le gombo vert en petits morceaux glissants. Les faire bouillir et boire. Les adultes doivent boire le liquide obtenu le matin et à midi. Le fruit contient une substance mucilagineuse utile pour épaissir soupes et ragoûts. Par ailleurs, les chercheurs Nutritionnistes attribuent au gombo la vertu de faire baisser le taux du cholestérol de 30 à 50%.